La protection des milieux naturels

La protection des milieux naturels

La Corse, connue pour être "la Montagne dans la Mer" est une île très riche de par sa diversité naturelle. Seule région de France à compter à la fois des sommets de haute altitude, des lacs de haute montagne, des littoraux protégés et un désert, c'est un territoire particulièrement fragile qu'il faut préserver le plus possible.

Afin de protéger les milieux les plus remarquables de la Corse, de nombreux dispositifs ont été mis en place. Ils couvrent plusieurs zones de l’île, et ont pour mission de préserver la nature, sans y interdire l'accès ni la cloisonner. Partager nos trésors sans les abîmer, voilà le pari à venir de ces réserves naturelles corses.

Saut de paragraphe

Les différentes zones protégées en Corse

Il existe différentes formes de classement qui régulent les accès aux réserves en Corse.

Les réserves naturelles sont aujourd'hui la forme de protection la plus connue, La Corse en compte à ce jour 7, établies sur une superficie totale de 86 624 hectares.
Le classement en réserve naturelle permet de protéger des espaces naturels particulièrement sensibles ou menacés de façon assez strictes.

Le réseau Natura 2000 (classement européen) est un dispositif moins connu du grand public, visant à préserver la biodiversité insulaire sans pour autant empêcher le développement d’activité humaine.
Il protège aussi bien l'espace montagne que le bord de mer, et compte 88 espaces différents.  A titre d’exemple, sont classés Natura 2000 le Golfe de Porto, l’étang d’Urbinu, le massif du Cintu etc..

Les sites inscrits et les sites classés. Ils ont pour objectif la conservation et la préservation d’espaces naturels. La Corse en compte 25 actuellement.

Saut de paragraphe

Quelles réserves naturelles découvrir ?

La plus célèbre des réserves naturelles est bien sûr la Réserve de Scandola, accessible depuis Ajaccio en 1h45 et depuis Ile-Rousse en près de 2h.
Si vous ne devez en découvrir qu’une, c’est bien sûr cette Réserve de la région du Golfe de Porto, classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Créée en 1975, elle occupe 2000 hectares à terre et en mer. Propriété du Conservatoire du Littoral et gérée par le Parc Naturel régional de Corse, elle est mondialement reconnue pour l’extraordinaire beauté des lieux et la richesse de la faune marine.

Saut de paragraphe

Plus grande réserve naturelle de France métropolitaine, les Bouches de Bonifacio s’étendent sur 80 000 ha entre la Corse et la Sardaigne.
Dans un paysage de falaises calcaires et de chaos granitiques, le site abrite 37 % des espèces remarquables de Méditerranée. Les îles Lavezzi, site exceptionnel et préservé au coeur de la réserve constituent un archipel protégé, où la nature reprend ses droits.
Il est possible de visiter la réserve en bateau, mais aussi de profiter d’un débarquement sur les îles Lavezzi pour s’informer auprès du personnel du Parc Marin et mieux connaître la réserve, les espèces protégées et les règles de vie dans l’espace protégé. Car, fait remarquable, la réserve n’est pas un sanctuaire fermé au contraire, la pêche, les activités de découvertes touristiques ou la plongée sous marine y sont possibles.

Saut de paragraphe

Autre réserve marine à découvrir en famille pendant les vacances, la nouvelle réserve du Cap Corse.
Créée en 2016, l’immense zone protégée entre Lozari et Ville di Petrabugno est aussi une réserve ouverte et pédagogique, à découvrir depuis Bastia.

Les autres zones protégées sont les Iles Cerbicales, les Finocchiarola, l’Etang de Biguglia ou encore le Massif du Rotondo.

Saut de paragraphe

Le Parc naturel régional de Corse

Créé en 1972, il a quatre missions principales :
Revitalisation de l’espace rural 
- Développement des activités de randonnée 
- Préservation et valorisation du patrimoine naturel et culturel
- Information et sensibilisation
C’est l’organisme principal en Corse pour la gestion des espaces protégés mais aussi pour l’organisation de manifestations dédiées au grand public.

Les autres acteurs importants de la préservations sont l’Office de l'environnement dépendant de la Collectivité de Corse, ou encore le Conservatoire du Littoral.