CORSICA linea : une compagnie maritime régionale corse tournée vers la Méditerranée

CORSICA linea, symbole d’une Corse qui réussit

Née en 2016, CORSICA linea compte en moyenne 1150 collaborateurs. Sous pavillon français, CORSICA linea est le premier employeur de marins français en Méditerranée. Elle est l’une des compagnies maritimes majeures sur cette zone avec le développement de deux segments d’activité : transport de passagers et de marchandises (fret). Son siège est basé à Ajaccio. Depuis Marseille, l'entreprise assure au moins un départ quotidien vers le continent.

Notre ancrage méditerranéen :

Nos priorités : satisfaction clients et développement durable

Depuis 2016, notre compagnie a développé une stratégie fondée sur la satisfaction clients, la création d’une entreprise pérenne économiquement et socialement à Marseille comme en Corse. Soucieuse d’assurer à la Corse un outil naval performant et pérenne, CORSICA linea ouvre désormais une nouvelle page de son histoire, avec le développement durable pour priorité, en plus de la satisfaction clients.

Saut de paragraphe

Satisfaction client :

  • Respect des horaires ;
  • Satisfaction clients : 84% des passagers nous recommandent ;
  • Desserte quotidienne assurée entre la France continentale et la Corse. 
  • Une flotte composée de 7 navires : 2 ferries et 5 cargos mixtes ;
  • Des restaurants, bars et snacks pour se restaurer lors de la traversée ;
  • De nombreux services : wi-fi, VOD gratuite déposes bagages, distributeurs, piscines, etc.

Transition Énergétique :

  • Branchement électrique des navires à quai ;
  • Traitement des fumées (système de lavage des fumées) ;
  • Gaz Naturel Liquéfié (GNL) comme moyen de propulsion des navires.

Engagement sociétal :

  • développement de l’emploi local et de la filière maritime, à Marseille et en Corse ;
  • sensibilisation des scolaires aux métiers du transport maritime.

 

Chiffres Clés

86
% des clients qui nous recommandent
1150
collaborateurs
650 000
passagers transportés
76 000
remorques transportés
180 millions
euros investis dans la transition énergétique de notre flotte