Découvrir le Miel de Corse

Lors de vos séjours sur l’île de beauté vous avez forcément vu les pots de miel sur les étals des marchés, dans les boutiques spécialisées, mais aussi dans les grandes surfaces et magasins de souvenirs. Le Miel de Corse est multiple, varié, divers, mais il est surtout reconnu pour sa qualité, son identité et pour la variété des palettes de goûts et de couleurs. Pour garantir la qualité du produit, le Miel de Corse est protégé par un AOP. Voici comment choisir “l’or de la montagne” Corse.

Saut de paragraphe

Qualité et identité

La qualité du Miel de Corse est reconnue depuis l’Antiquité. De la mer à la montagne, la nature préservée de l’île et les plantes endémiques du maquis lui donnent une identité forte et une diversité de goûts et de couleurs bien particulière, aussi variée que les paysages.

Saut de paragraphe

Saisonnalité, variété

Le Miel de Corse se décline au rythme des saisons, en six variétés, allant du floral à l’aromatique, du plus doux au plus fort et du plus clair au plus foncé.

Les miels de nectar de fleurs :

En mai : le Miel de Printemps, clair et doré, floral, est aussi le plus doux.
Au printemps : le Miel de Maquis de Printemps est ambré et assez délicat avec sa note caramélisée.
Fin juin : le Miel de Châtaigneraie, avec sa légère amertume, est ambré et assez fort en goût.
En fin d’été, le Miel de Maquis d'Eté est un miel très clair, fruité et aromatique.
À partir de novembre : le Miel de Maquis d’Automne, clair et souvent crémeux, est apprécié des amateurs pour son amertume particulière et sa note moins sucrée.

Les miels de miellat :

Le Miel de Miellat se récolte de mai à septembre. Il est issu des substances sucrées laissées sur les plantes par des insectes piqueurs de sève et récupérées ensuite par les abeilles. 
Le Miel de Miellat du Maquis est un miel très foncé, ambré, avec une pointe de caramel, de réglisse et de fruits. 

Saut de paragraphe

Du miel et plus… 

Petit tour d'horizon des termes importants pour mieux comprendre le miel, sa récolte et sa production :
Le pollen : ces petites pelotes dorées représentent une importante source de protéines pour l'abeille. Il va agir comme reconstituant physique naturel pour l'homme.
La propolis : cette résine est récoltée sur certains bourgeons. Elle est isolante pour la ruche et possède des vertus antibactériennes reconnues.
La Gélée Royale : cette substance blanche gélatineuse est sécrétée par les abeilles et va nourrir les larves avant de devenir l'aliment exclusif de la reine. C'est un concentré de vitamines et d'oligoéléments magique pour l'homme.

Saut de paragraphe

Le Miel Corse et l’AOP Miel de Corse… une garantie d’exception

Ces six appellations sont protégées depuis 1998 par une AOC, et une AOP depuis 2000. Elles garantissent l'origine et un savoir-faire particulier. 
Ainsi, le Miel de Corse AOP est le seul miel français en AOP (avec le miel de sapins des Vosges). Afin d'obtenir l’appellation il doit “provenir de nectars et/ou de miellats butinés par les abeilles d’écotype Corse sur les associations végétales spontanées et naturelles de l’île (à l’exception des plantations d’agrumes).”
source : Mieldecorse.com

Des difficultés relatives

Au-delà des difficultés engendrées par les changements climatiques et de la relative baisse dans les volumes de production de miel ces dernières années, la Corse a la chance de ne pas être confrontée aux pesticides à forte dose, qui sont les premiers “tueurs de ruches” dans des régions à forte concentration agricole. L’équilibre reste fragile et les apiculteurs veillent toujours de façon très attentive à la santé des abeilles. Toutefois le Miel de Corse maintient sa qualité exceptionnelle grâce au travail de ces passionnés.

Saut de paragraphe

Des apiculteurs passionnés

La filière apicole Corse compte plus de 300 producteurs, dont une centaine en AOC/AOP, pour une production de 200 à 300 tonnes par an.
Professionnels et apiculteurs amateurs ont tous à cœur de respecter la nature et les savoir-faire traditionnels afin de conserver la spécificité et la qualité de la production de miel insulaire. Ainsi l’importation d’abeilles du continent est formellement interdite afin d’éviter toute perturbation exogène.

Mais, le saviez vous, pour produire 500 grammes de miel, les petites abeilles doivent butiner 8 millions de fleurs !
Variété, qualité, identité... Les Miels de Corse ont décidément tout pour vous séduire…

A goûter absolument lors de votre prochain séjour sur l’île ou en achetant à distance du miel AOP ! 

Saut de paragraphe

Quelques conseils supplémentaires

A faire : retrouvez producteurs et amateurs fin septembre au village de Murzo, lors de la "Fête du miel".
A voir : les vestiges du rucher des Caselle à Venaco : un mur long de 15 mètres pouvant accueillir 75 ruches façonnées dans les pierres. 

Saut de paragraphe

Pour plus d’informations :

Syndicat AOP Miel de Corse, Mele di Corsica Station du Pont d’Altiani - RN 200 20251 Altiani Tél. : + 33 (0)4 95 48 69 69 site : http://mieldecorse.com/