La Corse pour un road trip en moto 

On qualifie souvent la Corse de “montagne dans la mer”. Ces deux mots pourraient résumer à eux seuls tous les plaisirs que viennent chercher ici les motards qui fréquentent les routes insulaires chaque année.
Le concept du fameux road trip que tout amateur de 2 roues recherche trouve ici tout son sens : routes sinueuses, accueil chaleureux et successions de paysages incroyables font de la Corse la meilleure destination en France pour un voyage en moto hors du commun. 

Saut de paragraphe

La Corse, paradis du motard

L’île de beauté est depuis de nombreuses années une des destinations phares pour les amateurs de voyage à moto. L’organisation d’un tour de Corse en Moto va permettre une liberté qu’aucun autre mode de transport ne peut offrir, à condition de bien préparer son séjour et de tenir compte de certaines spécificités locales. Voici quelques conseils avisés pour organiser votre séjour en Corse en moto.

Saut de paragraphe

Comment aller en Corse en moto ?

Louer ou prendre son propre véhicule, voici la question que l’on se pose lorsqu'on envisage pour la première fois l’organisation de son futur tour de Corse en moto ? La grande majorité des motards souhaite rouler sur SA moto. C’est une relation entre le pilote et "sa bécane" bien différente de celle que l’on peut entretenir avec une voiture. Et même s’il existe des solutions de location de moto en Corse, la plupart d’entre vous souhaitera donc embarquer avec son véhicule dans un ferry à Marseille pour la Corse.

Comment se passe l’embarquement dans les ferries ?

L’embarquement des motos sur le port de Marseille est réalisé avant celui des véhicules de tourisme. Il est donc demandé d’arriver en avance afin de pouvoir réaliser ces opérations dans les délais et conditions optimales. Les motos sont garées dans des parties dédiées du bateau. Particulièrement bien préservée, maintenue par des sangles et protégée par des “coussins” en mousse, votre moto est mise en sécurité pour la durée de la traversée. Attention, comme pour tous les véhicules, l’accès au garage ne sera plus possible pendant la traversée.

Saut de paragraphe

Quand venir en Corse en moto ?

Vous le savez, les mois les plus fréquentés sont juillet et août. Le trafic routier est très important pendant cette période. C’est ce qui pousse les amateurs de 2 roues à choisir le hors saison, à savoir les mois de mai, juin, septembre et octobre pour un road trip plus agréable. Ne pas oublier tout de même que le mois de septembre est depuis quelques années très demandé. Si cette période vous intéresse, il est très vivement recommandé de préparer l’ensemble de vos réservations sur place comme vous le feriez pour la haute saison, surtout pour les hébergements avec des prestations particulières pour les motos.

Saut de paragraphe

Un tour de Corse à moto, mais où et comment ?

La Corse a la chance de pouvoir offrir une grande diversité de routes pour le plaisir du pilote qui sommeille en vous. Les grandes et belles nationales permettent de faire les liaisons entre les grandes villes ou les zones touristiques. Mais même sur ces routes principales, ne cherchez pas les longues lignes droites. Hormis sur la côte orientale, peu de routes rectilignes existent sur l‘île. Et c’est en général ce que recherchent les amoureux de moto. Les routes intérieures ou secondaires sont faites pour les amateurs de courbes serrées, de pilotage précis, mais aussi pour celles et ceux qui veulent découvrir la Corse en toute liberté, sans subir les contraintes du stationnement ou des itinéraires classiques. Elles vous guideront aussi vers des lieux plus reculés et moins fréquentés, permettant des rencontres différentes et enrichissantes. Vous serez d’ailleurs sans doute charmé par l’accueil réservé aux motards et à leur façon de voyager en Corse. Certaines routes de montagne peuvent être parfois moins agréables du fait d’un revêtement moins “propre” ou régulier, mais comme la vitesse ne sera jamais au programme de vos sorties, le danger n’est pas trop présent. 

Un voyage en Corse en moto ne s’improvise pas ! 

Faites un itinéraire autour de la Corse qui tiendra compte des points à visiter bien sûr, mais aussi des hébergements qui proposent des stationnements spécifiques pour votre moto (garage fermé, parking gardé…). Pensez aussi, en fonction de votre moto, à bien repérer les stations services sur votre route. Si vous optez pour une découverte en scooter ou avec une 125cc, il vous faudra refaire le plein de carburant plus régulièrement. Et bien évidemment, pensez à réserver votre ferry le plus tôt possible pour bénéficier des différentes offres et promotions

Quelles types de motos ?

Selon le programme de votre tour de Corse à moto, le type de monture est important. En général, il est conseillé de choisir des motos plutôt routières et maniables. Les sportives ou trial seront adaptées aux routes sinueuses et aux pistes, mais manqueront sans doute de confort général et de capacité de rangement. Les moto “routières” ou les types “Harley”, très confortables, seront moins à l’aise sur les toutes petites routes et dans certains passages de fin de route en montagne ou en bord de mer. Les scooters urbains et les motos 125 seront faciles à conduire mais devront adapter leur circuit en fonction des capacités de carburant.

Avant de partir, faites la révision complète de votre moto et pensez surtout à vos pneumatiques. Ils vont être mis à contribution sur les innombrables virages des routes insulaires.

Road Book : quelques routes incontournables 

Chacun décidera de son itinéraire pour découvrir la Corse. Mais dans la planification de votre tour de Corse en moto, certains hauts lieux du tourisme insulaire sont aussi des incontournables pour les motards :

  • Le Tour du Cap Corse, dans le sens Bastia Saint-Florent : des panoramas exceptionnels, des parties roulantes, des courbes superbes, de belles petites plages et criques, des hôtels tenus par des motards et une côte ouest incroyable à rouler. Une centaine de kilomètres de plaisir à planifier sur une journée pour vraiment profiter de la découverte du Cap Corse.
  • Les Calanches de Piana : situées entre Porto et Ajaccio, ces quelques kilomètres offrent des paysages uniques. C’est aussi un des lieux touristiques où il est le plus difficile de stationner, mais pas en moto. À vous la liberté de la découverte. Cette visite des calanques est à intégrer dans un itinéraire plus large entre Ajaccio, Porto et Evisa, puis Vico et retour par Sagone afin de découvrir tous les types de routes en Corse.
  • La vallée d’Ascu : une superbe route à découvrir au guidon avec un début très roulant puis une vraie route de montagne sinueuse surplombant une rivière qui vous attirera pour une baignade très agréable. 
  • L’Alta Rocca : il s’agit d’une région de montagne située entre les Aiguilles de Bavella et la vallée du Rizzanese vers Propriano. Cette région, aussi belle qu’agréable pour la conduite vous propose des routes propres, plutôt larges, avec à chaque col ou virage une nouvelle vallée, un panorama ou un nouveau village à contempler. Entre Levie, Zonza, Quenza, Bavella, Ste Lucie de Tallano etc….vous serez séduit par la beauté des villages et l’accueil réservés aux motards. Une belle journée pour goûter également la gastronomie locale.
  • La route côtière entre Propriano et Ajaccio : certes, ce n’est pas le moyen le plus rapide pour rejoindre Ajaccio, mais la route de la côte entre Porto Pollo et Porticcio mérite réellement quelques kilomètres en plus. Les motards trouveront un terrain de jeu incroyable en passant des plages aux maquis de l’intérieur, des villages aux stations balnéaires, pour finir par les sublimes plages de Coti Chiavari et Isulella où le stationnement sera aisé en moto...et uniquement en moto ! 
Saut de paragraphe

Alors si nous avons réussi à vous donner l'eau à la bouche, n'hésitez plus et venez (re)découvrir les splendides routes corses !