Le week end Pascal en Corse

Trois jours de célébrations fortes

Suivant le dimanche des rameaux, le week-end pascal est l’un des plus grands moments de l’expression de la ferveur en Corse.
Un peu partout sur l’île, processions, messes, célébrations, moment de partages se succèdent. On parle de week-end de Pâques, mais il faut considérer l’évènement plutôt sur 5 journées, chacune étant marquée par des moments très forts. N’hésitez pas à découvrir ces processions et messes de Pâques, qui en plus d’être de vraies moments de communion sont aussi des spectacles envoûtants. Pensez tout de même à garder la réserve nécessaire à la solennité du moment.

Saut de paragraphe

Le jeudi

Le Jeudi Saint de nombreuses processions ont lieux dans différents villages partout en Corse. On y commémore la dernière cène du Christ. A Bonifacio, c’est le début des processions des confréries de la ville. En ce Jeudi Saint c’est celle des petites chasses qui se déroule avec 4 confréries alors que le vendredi sera marqué par la procession des grandes chasses et de toutes les confréries. Un moment très fort et spectaculaire à découvrir dans la cité des falaises selon le principe de procession circulaire depuis l’église de Sainte Marie Majeure.

Le vendredi

Le Vendredi Saint est la journée la plus forte de cette semaine pascale. Elle retrace le chemin de Croix du Christ martyrisé. La procession la plus célèbre en Corse se déroule alors à Sartène.

Le Catenacciu est sans doute l’une des manifestations les plus médiatisée de l’île. La petite ville de Sartène vit alors un moment de ferveur incomparable, partagé par toute la population de l’île qui se retrouve pour communier autour du pénitent rouge portant la lourde croix et la chaîne (d’où son nom) pendant plusieurs heures dans les rues de “la plus corse des villes corses”.
Ce moment d’émotion rare est aussi un “spectacle” très impressionnant à découvrir si vous avez la chance d’être en Corse pendant ces vacances de Pâques. Veillez à respecter la sacralité de ce moment pour les participants.

D’autres processions également très fortes se déroulent en Corse ce vendredi comme l’Incatenatu de Bisinchi .

Samedi

Le Samedi du week end de Pâques est un jour calme et triste. C’est le jour de deuil dans la semaine sainte puisqu’il correspond au jour de la mort du Christ. C’est aussi le jour où l’on brûle les rameaux du dimanche précédent.
La majorité des célébrations religieuses en ce jour sont des messes avec l’office des Ténèbres ou des veillées.

Dimanche

En opposition avec la tristesse du samedi, la journée de dimanche est celle de la joie pour les fidèles et la célébration de la résurrection. C’est donc bien ce dimanche qui est le jour le plus important dans cette semaine pascale comme en témoigne le retour des cloches qui sonnent de nouveau après s’être fait silencieuses depuis le jeudi soir. Ce retour des cloches est symbolisé aujourd’hui par la fameuse chasse aux oeufs de Pâques.
C'est aussi le jour de fin du Carême et de ses privations pour les catholiques.
Traditionnellement en Corse, ce dimanche de Pâques s’accompagne de plat traditionnels comme l’agneau mais aussi de nombreux gâteaux dont le plus célèbre est le cacavellu.

Saut de paragraphe

Le lundi de Pâques

Ce lundi férié est aussi un jour de fête en Corse. Celui de la Merendella qui consiste en un grand pique nique familial, mêlant de nombreuses familles qui se retrouve pour un repas commun et festif en extérieur.

Le Lundi de Pâques est bien aussi nettement fêté avec les célébrations de Cargèse. 
Cette ville de l’ouest de l’île commémore son origine et histoire un peu particulière. Fondé par des grecs fuyant les persécutions turques  au XVIIe siècle, le village continue d’honorer ses origines avec comme point d’orgue la célébration de la messe du lundi de Pâques selon le rite byzantin. La procession qui a lieu ce jour dans le village attire toujours autant de monde, fasciné par cette confrérie habillée de blanc et cape rouge, qui vont traditionnellement tiré des centaines de cartouches pendant la matinée de commémoration.

Le Cacavellu

Comment souvent en Corse, les fêtes religieuses ont aussi leur tradition culinaire.
La période de Pâques ne déroge pas à la règle même si les oeufs en chocolat envahissent les jardins et les maisons (les chocolats corses sont aussi très réputés !) La spécialité traditionnelle  à déguster lors de cette semaine Sainte est sans conteste le Cacavellu (ou encore Campanile).

Ce gâteau en forme de couronne est ’une pâtisserie avec un goût d’anis assez prononcé.  Elle est en général proposée avec un oeuf intact dans la pâte, symbolisant les oeufs non consommés lors de la période du carême. Il s’agit d’un gâteau sec qui se consomme parfaitement en dessert mais aussi avec une boisson chaude ( café, thé..) et se conserve longtemps.