CORSICA linea, alliée des producteurs de clémentines corses

3 déc. 2020

Comme chaque année, CORSICA linea est au rendez-vous du transport des clémentines corses vers le Continent – un engagement tout autant économique que sociétal, qui prend une résonance particulière avec la crise sanitaire et ses contraintes.

Saut de paragraphe

Plus de 80% de la production transportés par CORSICA linea

CORSICA linea assurera ainsi plus de 80% du transport de cet agrume, implanté en Corse en 1925 et désormais cultivé par 144 producteurs à raison de 20 000 à 30 000 tonnes/an en moyenne.

Depuis le début de la saison, mi-octobre, notre Compagnie a déjà embarqué plus de 4000 tonnes de clémentines et poursuivra à bon rythme jusqu’à la mi-janvier 2021.

Saut de paragraphe

Une logistique fret adaptée

L’objectif est double : assurer le transport de ce produit, fragile par nature, dans des conditions optimales, et dans un temps le plus court possible.

D’une part, cela passe par le branchement frigorifique des remorques, afin d’assurer la bonne conservation du produit, pendant la traversée.

D’autre part, cela implique une mobilisation de nos équipes portuaires en Corse et à Marseille, afin de garantir un positionnement efficace dans les garages des navires et un débarquement prioritaire. Nous contribuons ainsi à réduire le temps du parcours « récolte/transport terrestre/transport maritime/transport terrestre/consommation » et à une plus grande efficacité de la chaîne logistique.

« Outre la clémentine, CORSICA linea est aussi partenaire des producteurs corses de citrons, pomélos, avocats, plans de citronniers, kiwis, etc. Nous contribuons au rayonnement de tout un pan de l’agriculture insulaire »

Patrick GADIENT, Directeur Développement commercial Fret

Saut de paragraphe

La clémentine corse, gage d’un produit de qualité labellisé IGP

Obtenue en 2007, l’Indication Géographique Protégée (IGP) garantit sa typicité, clé du succès d’un fruit, dont la Corse est la seule productrice française. La clémentine de Corse est récoltée de manière traditionnelle (à la main), principalement en plaine orientale. 16% des vergers de clémentiniers sont bio, ou en conversion. Une station de conditionnement dédiée a ouvert en 2019. La crise de la COVID-19 n’a finalement pas impacté la production et le millésime 2020 est jugé très bon.